Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Union Fan's Bordeaux HBC

Le site des supporters de l'Union des Girondins de Bordeaux Bastide et du CM Floirac Cenon handball

Au revoir Zlatko

Je ne vais pas vous mentir, Zlatko Saracevic, je ne l'ai jamais vu jouer... pour autant, l'évocation de ce nom,    Z L A T K O  S A R A C E V I C évoque un mythe, une légende du handball. Cet arrière droit gaucher a évolué en France quelques années et c'est au Girondins de Bordeaux qu'il est arrivé dans l'hexagone ; certainement  par l'entremise de l'entraineur de l'époque Boro Golic. Quelques jours après la victoire en coupe de France, le Président Etchevers convoque ses cadres Anic et Serinet et leur annonce l'arrivée d'une grosse recrue, Saracevic, Zlatko Saracevic. A l'époque sous le maillot yougoslave, il avait déjà à son actif un titre de champion du monde en 1986 et une médaille de bronze aux Jo de Séoul en  88.

Il vient du fameux club de Banja Luka, ville où il avait vu le jour le 5 juillet 1961.

Il ne restera qu'une saison sous le maillot au scapulaire mais obtiendra le titre de meilleur buteur de Division 1 lors de la saison 1990/1991.

Il vient de succomber à l'âge de 59 ans le 21 février dernier des suites d'une crise cardiaque après la victoire de l'équipe féminine de Podravka Vegeta qu'il entraînait depuis 2018.

C'est le choc. En compulsant la presse relatant la triste nouvelle, tous les articles décrivent un homme affable et disponible.

Sur le plan handball, on décrit un joueur génial au bras surpuissant, à la longévité notable puisqu'il termine sa carrière à 42 ans.

 

 

En France il avait suivi Boro à l'USAM Nîmes, club dans le quel il remporte le championnat en 1993 puis une Coupe de France la saison suivante. Sous le maillot croate, il remporte l'or en 1996 à Atlanta.

 

 

Au terme de sa carrière de joueur, il devient entraîneur en 2003 sans toutefois s'imposer dans la durée dans un club.

Son décès fait suite à celui d'un autre Zlatko... Portner, également légende du handball yougoslave.

 

 

Après une saison à Bordeaux, la revue fédérale avait publié une longue interview de ce joueur, meilleur buteur du championnat, arrivé en France également en raison des conflits dans son pays. Voici les meilleurs moments :

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est resté qu'une saison à Bordeaux mais il a fait le taff... partie en suite à l'USAM, il restera marqué par son passage en France et en parallèle à ses activités d'entraîneur, il était également consultant pour une télé croate. C'est ainsi qu'il est revenu en France pour le championnat du monde 2017 et à cette occasion avec l'équipe de journalistes, en guise de teasing, il avait participé à cette petite mise en scène avec une certaine truculence... les participants expliquaient devoir s'entrainer au mode de vie à la française avant leur départ pour Paris... Oh la bonne excuse pour apprécier quelques bons plats... une vraie torture.

 

 

Reste en paix, Zlatko.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article